CLUB DE
Metz Austrasie

Club masculin créé en 1975 (Président fondateur : Jean Gérard Wolff). 27 membres

Retour aux articles

A METZ AUSTRASIE, LES BAPTÊMES DE L’AIR S’ENVOLENT

Publié le 24 juin 2018

Par Jean-Yves Jaffray

Le Club Kiwanis de Metz Austrasie et Les Ailes Mosellanes font voler 41 enfants

En janvier, Metz Austrasie pulvérisait son record de baptêmes de plongée. Le 26 mai  dernier, au tour du nombre de baptêmes de l’air de bondir : habituellement 30, cette année 41

C’est sur la base de CHAMBLEY que notre club, en partenariat avec les AILES MOSELLANES, a accueilli ces 41 enfants, suivis, les uns,  par l’Aide Sociale du Département de la Moselle, les autres par l’Association des Parents d’enfants Inadaptés de la vallée de l’Orne (APEIVO).

Les Ailes Mosellanes

Comme toutes les actions de notre club, celle-ci met en pratique la devise kiwanienne « Servir les enfants du monde ». Avec quel succès?  C’est un article du bulletin de l’APEVO qui donne la réponse dans ces lignes:

« Samedi 26 mai, 15 enfants de l’IME ont eu la joie de passer leur baptême de l’air sur l’aérodrome de Chambley, vols effectués par les Ailes Mosellanes. Ces baptêmes de l’air ont été offerts par le club KIWANIS DE METZ AUSTRASIE que nous remercions chaleureusement. Les enfants qui participaient ont vécu, grâce à eux une expérience forte en émotions et qui leur laissera des souvenirs inoubliables. Il suffit de regarder leurs sourires et les petites étoiles dans leurs yeux pour constater que ce baptême de l’air a été une expérience positive. Les membres du KIWANIS étaient, bien entendu, présents et accueillaient les enfants, préparaient les certificats de baptême de l’Air. Des boissons et des gâteaux étaient à leur disposition. Les membres de l’aéroclub des Ailes Mosellanes ont été vraiment très accueillants et ont parfaitement accompagnés les enfants, ils ont fait preuve de patience et ils ont aussi été aux petits soins pour chacun et nous les en remercions. Toutes les conditions étaient réunies pour que ce moment soit réussi, et il l’a été. »

Pour faire mieux l’an prochain, la barre sera haute.

Faites connaitre cette publication sur les réseaux :