Lien avec la Roumanie

Pourquoi la Roumanie ?

Le District France-Monaco a été désigné, par le Kiwanis International, District « Parrain » du District en construction de Roumanie depuis l’an 2000.

Cette page « Roumanie » du site du District France-Monaco, permet l’accessibilité à une information partagée et mutualisée pour les kiwaniens de Roumanie comme pour ceux de France. Cette mise en commun des actions bénévoles au service des enfants de Roumanie, devrait être source pour nous tous, de consolidation des liens d’amitié, susciter des élans spontanés de solidarité, générer une mobilisation enthousiaste au service du développement du Kiwanis, dans ce pays dont nous partageons de nombreuses valeurs et de tradition également francophone.

Kiwanis Roumanie 9

Bilan d’étape

Le présent article a pour objet de présenter la réalisation d’actions et de faits, lesquels constituent les meilleurs témoignages de l’avancée effective de la construction du Kiwanis en Roumanie. La publication sur la carte de la Roumanie des clubs kiwanis, carte  actualisée au 30 septembre 2017, permet la représentation concrète de l’état d’avancement de ce District.

Roumanie 30 sept 2017 1

Carte des Clubs Roumains actualisée au 30 septembre 2017

Nombre de clubs et nombre de membres

·         Au 1er octobre 2016 : 24 clubs et 406 membres (soit +12,8% par rapport au 30/09/2015)

·         Au 30 septembre 2017 : 29 clubs et 541 membres

K Roumanie 2

Evolution du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2017

Sous le mandat, 2014-2015, Stefania Panea a été Coordinatrice de District du District en Préformation de Roumanie. Elle a engagé, dès cette période, avec détermination et humanisme, une action puissante de construction dynamique et continue de création de clubs, aux côtés dans certains cas, d’autres responsables kiwaniennes roumaines (Magda Mitrasca, Valeria Tudosa, Mimi Rosiiori). Ainsi, entre 2014-2015, il y a eu cinq remises de charte à : 5 nouveaux clubs (Alexandria, Buzau, Slatina, Rosiorii De Vede, Young Professional Sfantu Gheorghe). Au 1er Octobre 2016, trois remises de charte à : Videlle, Zimnicea, Maramures.

 

L’action de parrainer :

L’action de parrainer un club correspond à une action sociale : le club parrain offre au club kiwanis roumain, le paiement du montant de droit de charte, (prélevé, sur le compte d’action sociale du club parrain). Il inclut le financement du kit (insignes, marteau, support remplaçant la cloche et la bannière). Kiwanis International s’occupe de livrer tout cela. Cette action est un superbe motif de rencontrer une 1ère fois nos amis kiwaniens roumains au moment de la cérémonie de remise de charte, puis de poursuivre les échanges. Elle permet la découverte par soi-même du pays par un vécu en direct sur le terrain.

Cette action n’est en rien une démarche administrative. Elle requiert avant tout un élan porté par l’enthousiasme, une envie d’aller vers l’autre, de s’ouvrir à une culture très proche de la nôtre, et de surcroît, attachée à la francophonie.

Le District France-Monaco tient à remercier chaleureusement les clubs Kiwanis français et leur Lieutenant-Gouverneur, souvent amis de cœur des kiwaniens roumains, pour leur engagement de solidarité et leur générosité aux côtés des clubs roumains existants comme de ceux venant de se créer, en se portant notamment clubs parrains, unique façon d’aider le District Kiwanis de Roumanie à croitre en vue de devenir District à part entière.

Clubs parrains KRoumanie

Les actions sociales :

La réalisation de ces actions répond aux besoins vitaux des enfants des écoles, mais elle aide aussi à la consolidation des relations entre les clubs kiwanis roumains, à la dynamique de création de nouveaux clubs et au rapprochement des relations interdistrict entre la France et la Roumanie. Les objets les plus indispensables pour les enfants des écoles sont : les livres scolaires en Français, les fournitures scolaires, les produits d’hygiène de premières nécessités, les lainages, layettes, vêtements pour adolescents, les chaussures pour enfants, les jouets au moment de Noel. Un certain nombre de ces objets peuvent provenir de recyclage en bon état.

K Roumanie 5

K Roumanie 8

L’essor fabuleux du Kiwanis en Roumanie :

A propos de l’essor du Kiwanis et de la vie kiwanienne en Roumanie, la vision conceptuelle de la Responsable du Développement du Kiwanis en Roumanie, Stefania Panea, est très louable. Elle est celle d’un volontariat responsable et actif. Un volontariat qui puisse aider les efforts des intellectuels roumains de façon à contribuer au développement de leur pays dans leur désir de récupérer les vraies valeurs humanistes et humanitaires, celles qui sont d’ailleurs concentrées dans les principes kiwaniens et dans sa règle d’or. Cet essor est aussi le fruit du soutien apporté dans le temps et de manière manifeste par plusieurs Gouverneurs. Une impulsion décisive a été donnée plus récemment encore et se poursuit actuellement avec compétence, détermination, confiance et un formidable esprit d’équipe entre les responsables respectifs de chacun de nos Districts, déployant une force de travail considérable à l’égard de cette mission. Il est aussi l’œuvre exemplaire des Kiwaniens de France et de Roumanie, engagés avec ferveur et un profond dévouement.

Kiwanis Roumanie 10Ce District est désormais en bonne voie pour devenir ”Full » District, objectif exprimé au niveau du Kiwanis Européen, sous le mandat du gouverneur de France-Monaco, Jo Maticot et de la Présidente de KRoumanie, Marcela GOIA. L’Objectif ESSENTIEL à atteindre en 2017-2018, pour le KRoumanie, est donc celui de lui permettre de devenir un ”Full » District, avec le concours des clubs parrains de France-Monaco.

Au final, cette mission est aussi une chance pour le District France-Monaco, car elle lui redonne une certaine « foi” ou réanime en nous la ”flamme” kiwanienne, ou redonne souffle et sens quant à l’essence même de notre règle d’or ou de notre devise.

Elle confère au District France-Monaco, une dimension à la fois européenne et internationale.
Vive le Kiwanis en Roumanie !

F ACHARD, Mission KRoumanie (2017-2018)

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Des enfants heureux dans une commune près de Bucarest

Décembre 2017. Nous sommes arrivés à la fin de l’année et notre jeune club de Bucarest-Branesti a développé une ample action caritative avec le merveilleux appui de notre club parrain de Bourg en Bresse. Connaissant notre désir de nous mieux impliquer dans le tissu social de la communauté, notre club parrain nous a offert 1000 euros, somme très généreuse et qui nous a permis de nous engager dans une action qui a apporté tant de bonheur dans plusieurs famille de notre communauté.

Solidarité Roumanie 1La démarche que nous avons utilisée pour choisir les enfants nécessiteux a été assez simple, mais efficace. Nous avons parlé avec chaque institutrice et chaque professeur principal de notre école. Il s’agit d’environ 40 enfants : des enfants provenant des familles pauvres avec plusieurs frères ou sœurs, des enfants qui vivent dans d’autres familles que leurs familles naturelles (et qui sont payées par l’Etat pour prendre soin de ces enfants), des enfants orphelins élevés par leurs grands-parents.

Après une série de discussions avec les membres du club, nous avons décidé d’acheter des produits alimentaires qui pourront être utiles pour toute la famille (de la farine, du sucre, de l’huile, du riz), des sucreries que tout enfant désire, des fournitures scolaires utiles à l’école, des petits jouets de Noël (pas grande chose parce que nous avons pensé qu’on doit utiliser l’argent pour d’autres choses, beaucoup plus utiles, comme quelques produits vestimentaires (des gants, des bonnets, des blousons et même des chaussures). Il y avait des enfants qui avaient porté des tennis en tissu et pour ceux-ci nous avons acheté des chaussures pour l’hiver.Solidarité Roumanie 2

Nous avons fait les achats dans plusieurs grands magasins, tels Décathlon, Auchan, Sel Gros, mais aussi dans une petite librairie-papeterie de notre commune. Tous les enfants ont été très heureux de recevoir tous ces cadeaux de la part du « PÈRE NOËL KIWANIEN ». J’ai mis dans les cadeaux un petit billet avec quelques informations sur l’histoire de l’organisation Kiwanis. Nous leur avons dit « Joyeuses fêtes » de la part des deux clubs.

Tous les membres du club București-Brănești, nous remercions infiniment le KC de Bourg en Bresse au nom de tous les enfants qui ont bénéficié de ces cadeaux. Pour eux, les cadeaux reçus ont été un immense bonheur. Les uns ont été très émus, mais contents, les autres un peu embarrassés (conscients de leur situation financière et familière), mais aussi contents d’avoir de nouvelles chaussures d’hiver, de nouveaux blousons, des gants ou des bonnets.

Solidarité Roumanie 3Nous avons envoyé à un journal local des photos et des informations sur notre action humanitaire. Tous les journalistes ont été impressionnés et nous avons l’espoir que l’écho de notre action sera comme un exemple vivant qui aura la force de réunir d’autres forces encore de notre communauté, dans l’esprit de la conduite kiwanienne.

Alina Mihaela TALAPAN, présidente fondatrice KC Bucuresti-Branesti

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Mission-Salle de Jeux

Le cadeau fait par nos parrains du Club Kiwanis de France-Monaco « Annemasse-Genevois-Salève » à l’occasion de la Passation du 8 octobre 2017 nous a surpris et en même temps nous a beaucoup touchés quoique nous recevions chaque année de leur part des dons, avant les fêtes de fin d’année. Cette fois-ci nous avons reçu 800 euros pour des actions sociales. La plus importante que nous accomplissons, c’est le Projet « Mission-Salle de Jeux» qui est devenu national après avoir être approuvé par le CA du 11 novembre de Plopeni.Solidarité Roumanie 4

Le projet se déroulera au Centre de Jour Sainte-Hélène de Corabia, Roumanie où sont hébergés pendant la journée des enfants entre 4 et 18 ans. Ils ont besoin de jouer et en même temps de développer leurs habiletés, la communication, l’interaction entre eux et les autres enfants par le jeu.  C’est une action sociale que j’ai proposée à chaque club Kiwanis de Roumanie: organiser pour les enfants défavorisés de leur communauté, dans les Centres de Jour une salle où les enfants d’école développent : esprit, adresse, perspicacité,  inventivité, intelligence, logique en s’amusant en même temps.

Notre club, CK Corabia, est en plein déroulement de cette action.

Première étape : Choisir les jeux avec l’aide des psychologues. Continuer de chercher d’autres jeux que nous n’avons encore pas trouvé. La diversité est essentielle, car il y a plus de 30 scolaires et préscolaires  et ils doivent « travailler » par groupes ou individuel.

Solidarité Roumanie 5Deuxième étape : Arranger la salle où les enfants vont passer le temps de repos actif.

Troisième étape : Continuer l’acquisition des jeux, compléter et enrichir la salle avec des nouveaux jeux ;

Aller à tour de rôle passer du temps avec les enfants dans cette salle.

On va continuer l’action les jours suivants.

Marcela Goia,

CK Corabia, district K Roumanie

 

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Visages de la solidarité

Tout au long du mois de décembre, les clubs de Roumanie ont gardé leur vocation altruiste et humanitaire et, dans ce contexte, les pages facebook de ces clubs sont une image révélatrice des actions propres ou concertées, clé essentielle pour un humanisme fondé sur l’action et l’espoir. D’une part, il y a des appareils médicaux et des fournitures scolaires, des lainages et des chaussures, des livres et des jouets, des aliments, des fruits et des bonbons. D’autre part, il y des volontaires adultes ou lycéens, entourés d’enfants qui regardent avec émotion, plaisir et surprise les cadeaux. Car ces cadeaux kiwaniens ont pris souvent le chemin vers des endroits assez isolés, vers des familles qui vivent dans la pauvreté et ils ont été reçus avec la vraie profondeur de la simplicité.

Solidarité Roumanie 6On peut imaginer la succession des gestes que supposent de telles actions : collecter, trier, faire les cartons, les envoyer, les décharger, les offrir. En France ou en Roumanie, ce sont les gestes qui témoignent de l’implication, l’implication des clubs parrains de France, de nos concitoyens, des parents de nos élèves, des élèves aussi, car la solidarité donne naissance à de tels gestes collectifs. Comme la pauvreté et les difficultés constituent des aspects polyédriques, un volontariat ancré dans la réalité, dans son aspiration de diminuer les disparités, deviendra lui aussi divers et créatif.

Et nous avons découvert la créativité des jeunes, car plusieurs clubs de Roumanie se sont éveillés de façon cohérente à la force des volontaires lycéens. On peut les admirer sur nos pages facebook, où les images surprennent des visages et des attitudes qui nous donnent l’espoir que parmi eux, les jeunes, il y a l’avenir du volontariat vécu sous les auspices du désir d’aider. On se demande assez souvent comment encourager les autres à s’impliquer et on découvre, dans des moments de travail collectif, que la réponse se trouve près de nous : c’est la force de l’exemple. Et les jeunes savent résonner à cette relation sincère entre les paroles et les gestes. C’est pourquoi ils ont été avec nous, les adultes, dans des endroits où le travail s’articule sur la nécessité de ne pas rester indifférent : des maisons modestes, des centres médicaux, des maternelles et des écoles. Surtout dans le milieu rural, là où il est nécessaire de tisser des liens, de penser à une configuration du Bien.

Solidarité Roumanie 7

La connaissance du monde des enfants et des familles moins chanceux fait partie intégrante de notre expérience mais transformer cette connaissance en action c’est aussi  cristalliser les sentiments en une attitude. A la croisée de tant de problèmes, d’incertitudes et d’interrogations, on peut trouver des réponses dans la certitude de faire le Bien. Car le mois de décembre est passé mais notre travail continue, adultes et adolescents aussi…

Stefania PANEA

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Père Nicolas

En Roumanie, tous les enfants attendent impatients le soir du 5 décembre la venue de Père Nicolas qui leur apporte des cadeaux. Pour cela, ils ont préparé leurs chaussures et le père Nicolas y met des bonbons, du chocolat, des fruits doux.

24775003_697305893808238_5166126592869891326_n[1]

A Corabia, le Club Kiwanis a aidé ce vieux Monsieur à apporter la joie aux enfants les plus sages, les plus jolis, les plus appliqués ….  L’implication de nos professeurs et du District parrain France-Monaco avec les dons de livres, l’aide financière de notre club parrain Annemasse-Genevois-Salève ont fait de cette soirée, une fête de la joie et de la générosité. Les enfants de tous les âges ont eu le même sourire aux lèvres et la même surprise  aux yeux. Les parents ont accompagné les plus petits, les plus grands sont venus  seuls. Dans certains cas, pour les plus fragiles, leurs enseignants ont été aux côtés d’eux, les ont soutenus, encouragés.

Dscf6900Pour nous, les Kiwaniens de Corabia, offrir- c’est une vertu- et depuis 7 années nous donnons des sourires et effaçons des larmes. De plus en plus de gens de toutes les professions sont à côté de nous, nous soutiennent et participent à nos actions charitables.

Nos actions qui sont faites de tout cœur et soutenues par les regards purs des enfants vulnérables vont continuer, chaque jour, chaque semaine, chaque année.

La générosité est la clé de toutes les vertus. Descartes.

Marcela Goia,

CK Corabia, Roumanie

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Passation de pouvoir à Corabia le 7 octobre 2017

Discours de Marcela Goia

Roumanie 2L’étape que traverse actuellement le Kiwanis Roumanie est une étape d’une grande responsabilité car à ce moment, un des objectifs les plus importants pour le Kiwanis Roumanie est le développementla croissance et pour atteindre cet objectif nous travaillons depuis quelques années, secondés par notre District Parrain, France Monaco. Il nous a encouragés, aidés. Son rôle a été, est et sera considérable dans notre affirmation dans le monde Kiwanis.

Croître, pour nous, c’est devenir, au cours de mon mandat 2017-2018, District.

Pour croitre, devenir District, il est nécessaire de continuer :

  • d’agrandir le nombre des membres des clubs ;
  • de fonder d’autres clubs et les dernières années ont prouvé que c’ était possible

Mon club est en train de former un club à Ploiesti, grande ville de la Roumanie à 60 kilomètres nord de Bucarest, vers la Vallée de Prahova. Stefania, qui depuis 3 ans crée club après club prévoit de former cette année encore 3 clubs à Iasi, Suceava et Craiova. KC Galati s’est proposé de constituer un nouveau club à Tulcea. CK Slatina va fonder un club a Caracal. Le Key Club qui vient d’être fondé à Turnu Magurele avec l’aide de nos Parrains Français, c’est une autre preuve de notre ténacité et dévouement ; bien sûr il faut ne pas négliger la consolidation, le soutien des nouveaux clubs formés, autrement on risque de fonder des clubs d’une part et de les perdre d’autre part. Voilà comment on peut faire croitre le Kiwanis Roumanie et devenir District.  C’est notre objectif principal dans ce mandat et nous réussirons certainement ensemble.

Notre District parrain France Monaco et KIEF nous ont soutenus, aidés, pour que nous soyons aujourd’hui ce que nous sommes, un District Provisoire avec plus de 500 membres et je crois que nous aurons besoin aussi à l’avenir de votre aide, conseil, soutenance dans l’esprit de l’amitié kiwanienne et du respect réciproque.

Kiwanis Roumanie 3Nous désirons continuer nos bonnes relations avec le district France-Monaco, notre parrain qui nous a beaucoup aidés à nous développer ; le but final étant d’aider de plus en plus les enfants en souffrance. Les mêmes relations d’amitié, d’échanges d’idées, d’opinions et d’aide pour les enfants vont continuer avec la Suisse-Liechtenstein, Belgique-Luxembourg et toute l’Europe.

Comme je vous ai dit, nous tous sommes une équipe bien soudée, dont le but final est le bien-être des enfants et une vie meilleure pour eux.

Je considère que pour atteindre nos buts, il faut garder une relation d’amitié, il faut en permanence communiquer. Ce qui nous unit, c’est l’amour, le partage, une vie meilleure pour tous les enfants du monde.Kiwanis Roumanie 6

Je veux donc maintenir la tradition du respect réciproque, de l’amitié, de la considération et de la convivialité entre tous les clubs Kiwanis et entre les membres Kiwanis d’Europe et du monde entier, pour que les aides pour les enfants en difficulté soient plus efficaces, plus conséquentes pour leur santé, leur bien-être et leur bonheur.

Roumanie 1Tous ensembles, on peut changer le monde.

Je remercie tous les kiwaniens et toutes les kiwaniennes, qui par leur travail bien fait, leur engagement et leur responsabilité ont maintenu les clubs en bon état et d’autant plus, ont agrandi le nombre de membres et le nombre de clubs. Remerciements aussi pour leurs belles et riches actions en faveur des enfants sans enfance.

Marcela Goia

 

 

Kiwanis Roumanie 7

Faites connaitre cette publication sur les réseaux :