Traits d’union entre Forains et Kiwaniens pour apporter la joie aux enfants hospitalisés au CHU de Nancy

Trait d’union solidaire entre Forains et Kiwaniens pour apporter la joie aux enfants hospitalisés

Poursuivant une tradition établie depuis plusieurs décennies, les industriels forains participant à la foire de Nancy, se sont mobilisés, le mardi 19 avril, avec le Kiwanis de Nancy, afin d’apporter de la joie à la centaine d’enfants hospitalisés au CHU de Nancy-Brabois.

Gilles Mazallon, président du comité des festivités de la fête foraine de Nancy, accompagné de Clarisse, la reine de la Foire 2019  , de Lola, la reine 2022, d’Alexandra Meire, la patronne des célèbres gaufres Meire, et de ses collègues Tony Dobon et Francis Landier sont allés voir les enfants au CHU.

Covid oblige, il n’y a pas eu de fête foraine pendant 2 ans.

Ils sont  accueillis par Marie-Hélène Petit, éducatrice et responsable de l’animation de cet hôpital d’enfants nancéien. Un rendez-vous  « coup de coeur » auquel se sont joints, Angélie Diehl, Patricia Henck et Patrick Breton, représentant le Kiwanis de Nancy.

Comment est né cette émouvante tradition

Pour mémoire, cette rencontre très attendue par les enfants résulte d’une initiative de Thérèse Valonne, une foraine originaire de Marseille très dévouée et connue pour ses expressions couleur cigale.  Au début des années 1980 elle visite  sa petite fille Elisabeth, 8 ans, atteinte d’une leucémie et hospitalisée dans cet établissement. La fillette se plaignait de ne pouvoir aller à la fête foraine et de profiter, notamment, du manège de sa grand’mère.

 

Thérèse lui a fait une promesse: « puisque tu ne peux aller à la fête cette année, la fête viendra à toi ». C’est ainsi qu’avec l’accord du personnel soignant, un clown, et un musicien lui ont apporté friandises, jouets, gaufres, barbes à papa et pommes d’amour. Il y en avait tant qu’Elisabeth a partagé avec tous les enfants de son étage. Quelques mois plus tard elle rejoignait les étoiles mais Thérèse s’est engagée à revenir chaque année faisant sienne la devise du Kiwanis « servir les enfants du monde ».

Thérèse est aujourd’hui et depuis 2004 auprès de sa petite fille adorée.  La visite perdure depuis sa disparition et au delà d’un spectacle donné par Pipo le clown dans le hall d’accueil de cet hôpital, la délégation composée de forains et de kiwaniens va à la rencontre des enfants, dans leurs chambres pour leur offrir des jouets, des friandises. Sans compter des pommes d’amour et des gaufres Meire à partager en famille. Et le sourire de Pipo qui est de la visite et dont les facéties font beaucoup  rire les enfants.

En fait, un partenariat humaniste qui ne demande qu’à perdurer  et nul doute que Thérèse là ou elle se trouve maintenant doit être très fière de la pérennité de son action,

Un grand bravo à ces passeurs de solidarité!

Patricia Henck.

 

Faites connaitre cette publication sur les réseaux :